Outre la publicité en ligne, il est également indispensable pour une entreprise qui souhaite mieux se faire connaitre et attirer de nouveaux clients de se tourner également vers la publicité papier. Pour ce faire, beaucoup d’entreprises passent à la conception de supports de communication tels que les flyers, les dépliants, les prospectus ou les brochures. Pour que ces derniers puissent améliorer l’image de l’entreprise, il est primordial de prendre divers éléments en compte durant leur conception. Voici des conseils pour concevoir au mieux vos divers supports de communication pour une efficace publicité papier.

Définir le message à faire passer

En général, un lecteur prend entre 2 et 3 secondes pour lire une publicité. Pour qu’il puisse être touché par la publicité que vous réalisez, il est donc préférable de ne pas y faire figurer de nombreux messages.

Ces derniers ne devront également pas être complexes. Quitte à réaliser plusieurs campagnes ou publicités qui affichent chaque fois un message différent, l’idéal est de toujours opter pour un axe de communication bien défini. Les supports de communication que vous faites imprimer dans une imprimerie traditionnelle ou dans une imprimerie en ligne comme https://www.imprimerie.services/ doivent être faciles à comprendre. Pour ce faire, vous devez éviter les images inutiles, les fioritures ainsi que les divers éléments pouvant contribuer à perturber les lecteurs ou même à biaiser le message que vous voulez faire passer.

Il ne faudra par ailleurs pas avoir plusieurs messages ou objectifs. Pour ce faire, il est recommandé de rédiger en amont un brief qui comprendra les éléments ci-dessous :

  • L’objectif principal de la publicité ;
  • Son but ;
  • L’appel à l’action des clients ;
  • La raison pour laquelle le client doit opter pour les services proposés ;
  • Les moyens pour mesurer l’efficacité de la publicité.

Ne pas confondre mémorisation, impact, positionnement et compréhension

Une efficace publicité doit avoir les caractéristiques ci-après :

  • L’impact : il s’agit ici de sa capacité à surprendre et à retenir l’attention du lecteur ;
  • Le positionnement : il concerne l’adaptation du message de la publicité à l’image qui est voulue par l’entreprise. Pour qu’il n’y ait aucune dissonance, le positionnement en question ne devra pas être totalement en décalage ;
  • La mémorisation : cette caractéristique se rapporte à la qualité de la publicité à être mémorisée par un lecteur ;
  • La compréhension : il est question ici de la facilité de la publicité à être cernée et comprise par les clients, ce qui les poussera alors à opter pour les services proposés.

Durant la conception de leurs divers supports de communications sur papier, certaines entreprises commettent diverses erreurs qui nuisent le plus souvent à leur image. Au nombre des erreurs à ne pas commettre, l’on pourra évoquer par exemple :

  • La réalisation d’une impactante publicité qui attire l’attention du lecteur ou qui le choque sans pour autant lui donner envie d’acquérir les produits proposés ;
  • La réalisation d’une publicité qui met en avant des problèmes avec une forte mémorisation sans toutefois donner des indications claires pour pousser le client à passer à l’action.

Réaliser une accroche soignée et lisible

Pour que la publicité réalisée puisse permettre d’obtenir les résultats escomptés, il est recommandé d’organiser en bloc les informations qui figurent sur le support de communication choisi. Chaque bloc devra bien évidemment avoir une fonction précise. En fonction de l’espace dont vous disposez sur le support sélectionné, vous pourrez avoir les blocs ci-après :

  • L’accroche ;
  • L’illustration ;
  • Les coordonnées de la société ;
  • La présentation en quelques lignes de la solution ;
  • Le prix.

Si vous n’êtes par ailleurs pas un grand spécialiste du marketing ou de la publicité, il est préférable de vous inspirer des supports conçus par les grandes entreprises qui disposent des moyens nécessaires pour s’offrir les services d’agences de communications de renom. Pour ce faire, dès que vous lisez par exemple un magazine, portez une attention particulière aux publicités qui s’y trouvent et ensuite découpez celles que vous trouvez particulièrement performantes. Vous pourrez par la suite réaliser avec toutes les pages découpées, un book qui vous servira d’inspiration.

En ce qui concerne la structure de votre publicité, il faudra aussi travailler avec soin le paragraphe de présentation ainsi que l’accroche.

L’accroche

Puisqu’elle doit mettre en avant un bénéfice ou un problème majeur des prospects, l’accroche doit être en mesure de séduire vos prospects dès les premiers instants de lecture.

En dehors du fait qu’elle doit être bien rédigée, l’accroche ne doit également pas s’adresser à l’ensemble du marché, mais plutôt à une cible que vous aurez préalablement identifiée. Les publicités ciblées sont en effet celles qui permettent d’avoir le meilleur résultat, car en voulant toucher tout le monde, l’on ne parvient en général à toucher personne. Gardez aussi à l’esprit qu’une campagne de publicité revient en général cher et qu’il n’incombe pas à votre entreprise d’éduquer le marché. L’objectif de votre société étant d’attirer de nouveaux clients, les actions à mener ne devront donc avoir que cet unique objectif. Pour une bonne accroche, vous devez :

  • Mettre en avant un problème qui constitue un blocage pour vos clients ou alors un bénéfice que votre produit leur apporte ;
  • Insérer dans l’accroche un élément qui surprend, intrigue et intéresse ;
  • Effectuer avec soin le ciblage des prospects.

Le paragraphe de présentation

Le paragraphe de présentation explique la solution que votre entreprise apporte à travers les produits et services qu’elle propose. Ce texte doit être à la fois court et facile à comprendre. Il faudra mettre dans ce paragraphe des éléments qui montrent que votre produit est différent de celui proposé par vos concurrents. Pour ce faire, il suffira par exemple de réaliser vous-même une comparaison de votre produit et de celui de vos concurrents. Vous pourrez ainsi réaliser une liste des bénéfices que le vôtre offre. À partir de cette liste, vous pourrez enfin déterminer un argument majeur qui n’est pas utilisé par vos concurrents. Pour que ceci puisse fonctionner, vous devez toutefois prendre en compte un bénéfice qui revêt une grande importance pour vos clients.

Pour bien réaliser votre paragraphe de présentation, vous devez :

  • Éviter d’écrire avec une couleur claire sur un fond qui lui est aussi clair ;
  • Éviter de mettre sur une seule page 3 ou 4 polices qui ont des caractères différents, y compris la police, la couleur et la taille ;
  • Éviter d’écrire l’ensemble du texte en majuscules, car il sera beaucoup plus difficile à lire ;
  • Choisir des polices de caractères lisibles comme : Verdana, et Arial.

Opter pour un appel à une action immédiate

Même si elles présentent bien les services et produits et qu’elles sont impactantes, certaines publicités ne précisent pas aux consommateurs ce qu’il doit faire (demander une documentation, appeler un numéro ou encore acheter). Il faut aussi écrire de manière précise l’action que le client doit réaliser, sinon il risque de prendre connaissance de votre annonce et de ne plus penser par la suite à vos produits. L’idéal ici est d’utiliser le style impératif. Vous pourrez par exemple utiliser des phrases comme : « Appelez ce numéro dès maintenant… »

Pour que les clients puissent facilement entrer en contact avec votre entreprise, le mieux est de proposer des médias de communication qu’ils utilisent régulièrement. Pour ce faire, laissez un numéro de téléphone ou alors indiquez l’adresse de votre site internet ou même les réseaux sociaux de votre marque. N’oubliez également pas de mesurer l’ampleur de l’impact de votre publicité en précisant par exemple un code opération ou un numéro de téléphone spécial. Gardez aussi à l’esprit qu’il ne faut pas donner beaucoup de choix aux clients. Il faudra donc donner une réponse précise à un problème précis. N’hésitez en outre pas à utiliser des prix psychologiques tels que ceux qui se terminent par le 9 par exemple.

 

Casser les codes en choisissant de faire preuve d’originalité

Pour que vos prospects puissent prendre conscience du fait que vous êtes un challenger, vous devez vous faire remarquer en faisant preuve d’originalité et en cassant les habituels codes de la profession. Par exemple, si toutes les publicités ont tendance à être réalisées en couleurs, vous pouvez décider de proposer du noir sur du blanc. N’hésitez également pas à jouer sur la forme si vous en avez la possibilité. Si la publicité que vous réalisez doit figurer dans un magazine, vous pouvez éventuellement miser du publirédactionnel. Pour que votre article en publireportage soit réussi, il devra être informatif et aussi se fondre facilement dans le contenu traditionnel du magazine.

Pour avoir par ailleurs l’assurance que votre publicité sera lue, vous devez privilégier des sous-titres et titres des différentes parties et également fournir des informations pertinentes et intéressantes. Si vous en avez la possibilité, illustrez vos propos avec des images des produits que vous proposez. Toujours dans le but d’attirer le plus de prospects possible, vous pouvez aussi opter pour la pratique des ventes en deux temps. Cette pratique consiste à attirer dans un premier temps les clients en leur proposant des produits gratuits comme :

  • Des échantillons gratuits ;
  • Des conseils gratuits ;
  • Des diagnostics gratuits.

Une fois qu’ils sont convaincus par les produits que vous proposez, ils n’auront alors d’autres choix que de passer à leur acquisition. Ce système fonctionne plutôt bien en général lorsque les services proposés sont d’une qualité indéniable.

 

Réaliser le message en fonction du sens de lecture

Pour faciliter la tâche aux lecteurs, il est recommandé de réaliser votre annonce en suivant le sens de lecture traditionnel qui est admis pour les pages en papier. Il s’agit ici du sens de lecture en Z. Vous devez aussi utiliser en complément les lignes de force de ladite page. Ces lignes se rapportent notamment à la division en tiers égaux d’une image, qu’elle soit en paysage ou en portrait. Dans la pratique, pour pouvoir avoir une vision des lignes de force d’une image, il faut simplement découper en trois parts égales l’image en question. Cette division devra être faite sur le sens de la longueur et de la largeur. Les quatre points où se rencontreront les lignes de force seront alors considérés comme les parties où le regard se concentrera le plus. L’on parlera ici des zones de l’image les plus chaudes.

Vous devez mettre en scène votre publicité de sorte que les plus importants messages puissent se retrouver au niveau des points chauds d’une page.

Les messages en question sont :

  • Le logo de l’entreprise ;
  • Le texte ;
  • L’image ;
  • L’accroche.

Pour que votre publicité soit par ailleurs attrayante, il est conseillé de ne pas placer bien au centre une illustration. Ceci risquerait en effet de créer un aspect monotone, ce qui n’accrocherait bien évidemment pas le regard des prospects. Vous pouvez en revanche la décaler sur la gauche ou dans le premier tiers en haut. Prenez également le soin de ne jamais placer deux éléments tels que des images et du texte sur la même ligne de force, afin de ne pas affaiblir leur lisibilité et leur impact. Assurez-vous aussi de ne pas mettre sur cette ligne de force, des détails qui n’ont pas une véritable importance. Si la publicité que vous réalisez est en outre destinée à un événement tel qu’un salon, un concert ou une journée portes ouvertes, prenez le soin de lui faire suivre un ordre d’idée autre que celui de la publicité traditionnelle. Dans la mesure où la publicité sert à améliorer les ventes tout en faisant connaitre une marque, il faut aussi que le logo de l’entreprise soit bien mis en avant. Vous pouvez pour ce faire le positionner en bas à droite ou en haut à droite. Vos coordonnées devront elles aussi être bien visibles.

 

Porter une attention particulière aux symboles et aux illustrations

Même s’ils semblent anodins au premier abord, certains symboles peuvent avoir diverses significations. C’est également le cas pour les photos qui représentent des personnes et c’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire des tests à l’aide de maquettes. Pour trouver les images qu’il vous faut, il suffira par ailleurs de parcourir les plateformes qui proposent des images libres de droits. Même si les images qui s’y trouvent sont de bonne qualité, elles sont pour la plupart utilisées par diverses entreprises. Pour disposer d’images exclusives, que vous pourrez utiliser sur différents types de supports, l’idéal est d’opter pour de vraies photos de vos clients ou de vos produits. Pour un résultat optimal, focalisez-vous en outre sur le problème, le bénéfice ou l’attitude à mettre en exergue.

 

S’offrir une bonne lisibilité

Il est certes bien de faire de la publicité, mais il est encore plus important d’avoir de la visibilité.

Pour pouvoir bénéficier des meilleurs prix durant la conception de vos divers supports, il est recommandé de négocier dès le départ avec l’imprimeur qui se chargera de l’impression. Si vous optez en revanche pour l’impression en ligne, vous pouvez faire un tour sur https://www.imprimerie-en-ligne.services/ afin de pouvoir bénéficier des meilleurs tarifs. Dans le cas où vous choisissez de publier votre annonce dans un magazine, assurez-vous d’opter pour un emplacement clé. Il pourra s’agir par exemple de :

  • La couverture : elle est dans certains cas négociée pour les gros annonceurs dans les magazines pour la présentation d’innovants produits ;
  • La première de couverture : notamment derrière la couverture le plus souvent juste à côté du sommaire ;
  • La 4eme de couverture.

Notons par ailleurs que le prix d’une page de publicité dans un magazine peut beaucoup varier et il faut généralement prévoir entre 800 et 10 000 euros. Ce tarif varie essentiellement en fonction du nombre de tirages du magazine auquel l’on s’adresse. Pour que votre publicité puisse en outre avoir l’impact souhaité, l’idéal est d’effectuer de nombreux tirages de vos divers supports de communication. En ce qui concerne les flyers et les dépliants par exemple, assurez-vous de les distribuer dans les lieux où se trouve généralement le type de clients que vous ciblez.

 

Effectuer avec soin la relecture

Il faut prévoir deux types de relecture pour le document que vous comptez imprimer. Ces deux relectures sont :

  • La correction des fautes ;
  • La validation finale

La correction des fautes

La principale erreur de débutant à ne pas commettre est de ne pas effectuer avec soin la relecture. Il importe en effet de relire avec la plus grande attention le document que vous avez conçu. Cela fait, remettez-le ensuite à un tiers qui n’a pas pris part au processus de création. Ce dernier pourra alors remarquer les erreurs qui vous auront échappé.

La validation finale

Le but de cette étape est de valider enfin le document réalisé. Pour ce faire, il faut s’assurer qu’il n’y a aucune différence entre l’idée de départ et le message qui figure sur le document. De même, pour savoir si votre publicité a réussi à conserver son principal objectif, vous devez vous mettre dans la peau d’un client et vous poser la question ci-après : « Si je vois cette publicité sur un flyer, un magazine ou un dépliant, comprendrai-je le message véhiculé ? ».

 

Décliner la publicité réalisée sur tous les autres supports

Dès que vous tenez un excellent axe de communication et une bonne publicité, vous devez penser à décliner cette dernière sur vos différents autres supports de communication. Si vous réalisez par exemple une publicité sur le thème de la performance ou du sport, il faudra penser à faire un rappel sur :

  • Votre blog ;
  • Votre site internet ;
  • Votre page Facebook et Twitter ;
  • Vos signatures d’e-mail ;
  • Google Adwords.

Étant donné que votre publicité devra être le fer-de-lance de la communication de votre entreprise, la répétition constituera un excellent atout.

PARTAGER
Article précédentBilletterie pour CE : les avantages pour l’employeur et le salarié !
Sako
J'habite en région parisienne où je suis rédacteur indépendant pour de nombreux magazines en ligne. Sako-Houmu est mon blog à titre personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here