Le saviez-vous ? Dans environ un cas sur 30, le père déclaré sur l’acte de naissance ne serait pas le père biologique de l’enfant. Cette information a été révélée dans une étude parue dans la revue The Lancet en 2006. Cela vous étonne n’est-ce pas ? Eh bien ! C’est la triste réalité. Raison pour laquelle pour se rassurer des liens biologiques qui les unissent à leur enfant, de nombreuses personnes recourent donc au test de paternité afin de lever les doutes. On vous expose ici les différentes raisons qui motivent la réalisation d’un test de paternité.

Qu’est-ce qu’un test de paternité ?

Le test de paternité est une analyse génétique permettant de confirmer ou d’infirmer la relation biologique présumée entre un enfant et son père biologique. Deux méthodes sont généralement utilisées pour le faire. La première méthode est l’ABO groupes sanguins. Elle consiste à prélever les échantillons sanguins des deux personnes puis à faire une comparaison. Il faut noter que cette technique réduit la précision. Quant à la seconde méthode, on prélève des échantillons de salive sur le père présumé, l’enfant et éventuellement la mère. Ensuite, on effectue une identification en étudiant les ADNs (test ADN). Très efficace, il est le moyen le plus utilisé lors du test parental. Si l’on s’en tient aux propos des experts, les résultats sont fiables à 99 %.

Attention ! En France, le test de paternité n’est autorisé que dans le cadre d’une procédure judiciaire visant à établir ou à contester un lien de filiation, à obtenir ou à supprimer des subsides.

Pourquoi faire un test de paternité ?

test de paternitéLes raisons qui peuvent amener à faire un test de paternité sont très nombreuses. Dans la majorité des cas, il intervient pour les besoins d’une affaire juridique. Cela s’inscrit alors dans le cadre reconnu par la loi. Trois raisons principales peuvent le justifier :

  • 1ère raison officielle : un test de paternité est demandé par le juge dans le but de permettre à un père de jouir de ses droits parentaux ;
  • 2ème raison officielle : un juge peut demander la réalisation d’un test de paternité pour qu’un père puisse faire ses devoirs vis-à-vis de son enfant (pourvoir à ses besoins par exemple) ;
  • 3ème raison officielle : un test de paternité est exigé quand un père souhaite attribuer son nom à un enfant né hors mariage.

Mais, à part ces raisons, le test ADN peut être également réalisé pour servir des intérêts personnels. Dans ce cas, les résultats du test ne peuvent être utilisés de manière officieuse. Ainsi, le test de paternité peut être demandé pour :

  • dissiper ou confirmer les doutes concernant le lien de filiation entre un père et l’enfant ;
  • être sûr du père de l’enfant pendant la grossesse (par exemple, lorsque la femme a eu à fréquenter deux hommes aux mêmes moments) ;
  • pour satisfaire sa curiosité sur une ressemblance troublante avec un ami proche de la famille ;
  • le règlement de succession ;
  • pour vérifier l’identité d’un enfant après longue séparation, enlèvement ou disparition ;
  • etc.
PARTAGER
Article précédentPourquoi les banques mobiles intéressent-elles autant de personnes ?
Sako
J'habite en région parisienne où je suis rédacteur indépendant pour de nombreux magazines en ligne. Sako-Houmu est mon blog à titre personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here